Le Banyuls, il y a ceux qui l’aiment et ceux qui ne le connaissent pas : Des celliers aux terres des templiers

Banyuls est un endroit magique, quasi au bout du monde quand on y arrive enfin, par cette route sinueuse longeant la Méditerranée et s’avançant vers les Pyrénées.

Depuis le port, en grimpant la montagne, la vigne résiste encore au-delà du village. Entre le schiste, le vent, la pente, sévère, et le manque d’eau, être vigneron relève forcément d’une vocation.  Dans cet univers, difficile, menacé, le Cellier des Templiers ne passe pas inaperçu. Imaginez seulement : cette coopérative unique regroupe 650 vignerons sur 1.000 Ha de vignes, unique car elle commercialise toute sa production en vente directe aux consommateurs. Entre le superbe caveau sur place, les boutiques et sa flottille de 240 commerciaux en porte à porte, la coopé résiste !
Certainement pour sortir du carcan du seul vin doux naturel,  les Celliers changent de nom et deviennent les Terres. Ils sortent en quelque sorte de leur cave pour marquer leur territoire : Celui de Banyuls donc mais aussi celui de Collioure, village voisin de bord de mer réputé pour ses peintres fauvistes et autres belles architectures et histoires. A ces deux-là, ajoutez Cerbère à la frontière et Port Vendres. 4 ports de la côte vermeille qui ancrent 3 appellations dans ce paysage de schiste, comme si la vigne accrochée à la pente plongeait ses racines dans l’eau bleu de la Méditerranée.

Les Appellations : quelques précisions

L’Appellation d’Origine Contrôlée Banyuls est l’un des plus anciennes de France, elle fut créée en 1936. Son aire de production est délimitée par les 4 ports de la Côte Vermeille ; Collioure, Port-Vendres, Banyuls et Cerbère.
Cépages principaux Grenache noir (50% minimum) Grenache gris et blanc, Macabeu, Malvoisie, Muscats. Cépages complémentaires Carignan, Cinsault, Syrah. Rendement limité à 30 hl par hectare. Mutage : à l’alcool vinique neutre n’excédant pas 10 % du volume de moût.
Elevage : Minimum 10 mois.
L’Appellation d’Origine Contrôlée Banyuls Grand Cru fut créée en 1962 afin de valoriser des produits d’une qualité supérieure. Son aire de production est identique à celle du Banyuls, les 4 ports de la Côte Vermeille : Collioure, Port-Vendres, Banyuls et Cerbère.
Cépages principaux : Grenache noir (75% minimum) Grenache gris et blanc, Macabeu, Malvoisie, Muscats. Cépages complémentaires : Carignan, Cinsault, Syrah Rendement limité à 30 hl par hectare. Mutage à l’alcool vinique neutre n’excédant pas 10 % du volume de moût.
Elevage : Minimum 30 mois.
Collioure
L’appellation d’Origine Contrôlée Collioure a été créée en 1971 pour le rouge, 1991 pour le rosé, 2003 pour le blanc. Son aire de production est délimitée par les 4 communes de la Côte Vermeille ; Collioure, Port-Vendres, Banyuls et Cerbère. Rouges & Rosés Cépages principaux Grenache Noir, Mourvèdre et Syrah. Cépages complémentaires Carignan, Cinsault Blancs Cépages principaux Grenache Gris et Blanc. Cépages complémentaires Roussanne, Marsanne, Vermentino.
Rendement : Limité à 40 hl par hectare

Terres des Templiers Route du Mas Reig 66650 Banyuls sur mer
Tél 04 68 98 36 70 / www.terresdestempliers.fr

Quelques vues du territoire

 

Le midi c’est une terre de métissage, Guilhem Dardé, le Noé des cépages du Languedoc au Salagou

Les Vendredis du vin numéro 56 sur le thème de l’arche de Noé des cépages oubliés (merci à Jef Heering) ont réveillé une rencontre faite au nord du lac du Salagou, au Mas des Chimères, chez Guilhem Dardé !
Michel Smith, dont le slogan pourrait être, « le goûteur de vins qui travaille du chapeau », ou quelque chose dans ce style, bref, ce Michel Smith qui collabore à la toute nouvelle revue 180°C avec autant d’enthousiasme que si c’était son premier contrat, a ce matin, bien plus tôt, publié pour l’occasion cet article intitulé « l’oeillade c’est le cinsault de la vie« , un cépage un peu oublié qui se termine par ses mots : « Dans sa franche nudité qu’il expose sans retenue, c’est le plus étonnant des vins joyeux et spirituels qu’il m’ait été donné de goûter dans le Midi. »

mas des chimères oeillade salagou
Et me voilà, salivant, repensant à cet oeillade du Mas des Chimères et à cette rencontre. Monsieur Dardé avait ponctué l’une des vidéos : « Le midi c’est une terre de métissage » pour expliquer l’intérêt de planter sur sa terre, des cépages d’ici comme le mourvèdre, le muscat petit grain etc…
L’oeillade est un cépage à part entière qui comme d’autres en Languedoc a subi la concurrence des cépages améliorateurs comme le cab, le merl, la syr etc…
Le retrouver en bouteille c’est redonner son sens au terroir ! Le boire c’est plonger dans les racines du languedoc ! Je ne connais pas celui de Thierry Navarre dont parle Michel Smith, mais ce que je sais de celui de Ghilhem Dardé, c’est qu’il est gourmand à souhait. J’aime son côté beaujolais ! Il est buvable, croquant, léger, plaisant ! Pas la peine de se pincer les fesses et de plisser les yeux pour se croire le seul à pouvoir l’apprécier comme tant d’autres vins dans des contrées pas si éloignées…

Le vin est un plaisir qui se partage ! ce n’est ni une science, ni un luxe, ni un pouvoir !

Je vous remet la vidéo de Guilhem Dardé, c’est un régal de l’entendre et pour en savoir plus sur le domaine, je vous conseille égoïstement de lire cet article : http://www.showviniste.fr/vignerons/mas-des-chimeres-guilhem-darde-vigneron-au-bord-du-lac-du-salagou-en-terrasse-du-larzac/ 

Et au passage, l’oeillade est en vente à 6,90 euros ttc sur Internet : http://www.1907.fr/nos-domaines/mas-des-chimeres/mas-des-chimeres-l-oeillade.html

Le Vin de Fitou ci, le Vent de Fitou là, un terroir écartelé entre terre et mer

Le Fitou résume et concentre l’essence même du terroir du Languedoc : un territoire baigné de soleil, entre mer et montagne, balayé par « un vent de diable et vent d’ange ». La découverte des particularités des Appellations d’Origines Protégées (Hé oui les Appellations d’Origines ne sont plus Contrôlées mais Protégées. Allez savoir…) ouvre à chaque fois un champ du possible, un je ne sais quoi d’invention ou d’intuition pour concentrer en un territoire un savoir-faire et une singularité.

carte aop fitou

Carte AOP Fitou

A mon sens, le Fitou étonne de par ce contraste affiché, revendiqué. Classiquement, une partie de l’AOP s’organise autour du village et regroupe des vignes sur 5 communes à proximité et vers la Méditerranée jusqu’à Leucate. L’originalité consista, à l’époque de la création de l’AOP en 1948, d’y rattacher un autre morceau de terre, dans l’arrière-pays, quand on quitte l’influence maritime et les étangs, en progressant vers la montagne du Mont Tauch et les châteaux Cathares. Les points communs : le vent certainement, les hommes peut-être, les cépages forcément. Sous l’AOP Fitou, que du rouge ! Carignan, Grenache, et Mourvèdre ou Syrah ! Les autres cépages servent pour d’autres appellations comme le muscat de rivesaltes.

Pour tous ceux qui ont besoin de grand air et d’espace, l’été, en vacances, quand vous viendrez enfin vous dorer les fesses au soleil du Sud de France, donnez-vous le choix entre château de sable et châteaux Cathares ! Un jour à la mer, un autre en randonnée, un troisième dans la fraicheur des caves à Cascastel, à La Palme ou dans les 7 autres villages ! Avant vous, les romains ont tracé des voies sur lesquelles vous marcherez sans aucun doute en suivant des balises plus modernes que les bornes miliaires.

A voir sur Internet :www.fitouaoc.com

Quelques domaines à suivre :

Château Les Fenals, Marion et Mickaël Fontanel Moyer, installés à Fitou près des étangs, très belle expression des vins avec des cuvées originales comme un carignan doux « promenade » ou un muscat sec « C’est si bon » qui complètent une gamme Fitou et Muscat de Rivesaltes.
www.lesfenals.fr – 04 68 45 71 94

Mas des Caprices à Leucate, la seule cave particulière du village, avec Mireille et Pierre Mann. Des vins qui ne laissent pas indifférents, fins, subtiles, variés comme ce « Blanc d’œuf » ou encore cet « Oufti ». A découvrir à 2 pas des plages, rue du boulodrome – 06 89 15 18 50

Domaine Lerys, Izard père et fils, dans les terres celui-ci de Villeneuve-les-Corbières, pour autant tout aussi accueillant avec un superbe caveau ouvert 7j/7 de 10h à 20h. Impossible de le manquer dans le village. A conseiller pour une rencontre authentique avec l’autre Fitou, en altitude, plus secret, plus rocailleux, dans les méandres d’un paysage coiffé par le Cers. www.domainelerys.com 04 68 45 95 47

Mas des chimères, Guilhem Dardé, vigneron au bord du lac du Salagou en Terrasse du Larzac

Avec un tel nom, « les chimères », je pouvais m’attendre à un drôle d’animal, un assemblage fantastique, à la Flaubert, un personnage de légende perdu dans les ruelles du village d’Octon. De la famille des moustachus, le paysan et le vigneron, qui n’en font qu’un, ne semble, à première vue, ni effrayant, ni irréel. Je me demande, mais ne lui demande pas, pourquoi ce nom. Guilhem Dardé est à ce point hospitalier et avenant que j’entre dès la première seconde dans son univers. Prendre le temps de découvrir le personnage, ses terres, ses vignes, avant de déguster ses vins. Un luxe abordable pour tous.L’endroit borde le lac du Salagou. Le sol est rouge et noir avec de petits cailloux blancs que les enfants s’amusent à aligner pour y écrire leur prénom. Au pied de sa maison construite de pierres noires, il nous explique le sol : « Ici la terre rouge c’est un sol très très ancien, du permien, vieux de plus de 250 millions d’années, et les pierres noires, du basalte, un sol volcanique. » Nous y voilà, le terroir pose ses bases, un peu en altitude, sur lequel Guilhem produit un vin de pays des coteaux du Salagou et deux AOP (Appellation d’Origine Protégée) Coteaux du Languedoc et Terrasse du Larzac.

mas des chièmesLoin de la méditerranée finalement, dans laquelle il a rarement mis les pieds nous avoue-t-il, Guilhem poursuit l’aventure familiale. En 1993, il commence ses premiers vins en partie avec la coopérative. Dès l’année suivante, il se lance seul avec le désir de vinifier des cépages multiples. Aujourd’hui, la vigne a pris le pas sur les autres cultures, comme l’olive et le blé et aussi l’élevage. Mais depuis peu, lui a repris la culture du blé, avec une ancienne variété régionale relancée assez récemment, la touselle.

Durant l’escapade sur ses différentes parcelles, nous découvrons son chenillard, « un saint-chamond » nous dit-il. Une chimère peut-être ! (voir la vidéo) Non, un tracteur très efficace, qui n’écrase pas les sols, qui se faufile partout et qui dure !

Et puis, plus loin, il parle des cépages, de sa volonté de faire revivre ceux d’ici, comme le muscat petit grain pour le blanc ou le mourvèdre pour le rouge : « Le midi c’est une terre de métissage ! C’est tout !» ponctue-t-il. (voir la vidéo)

De retour à la cave, dans la pénombre, au fin fond de la bâtisse qui semble s’engouffrer dans la roche, Guilhem partage ses vins, débouche toutes les bouteilles, tire des jus de cuves et des pipettes des fûts. Son œillade nous fait de l’œil, séduisante, que j’aurai le plaisir de redécouvrir dans un restaurant à Pézenas, Les Palmiers, avec un nez de foin, incroyable, et d’une buvabilité désaltérante. De ces vins de soif qui vous donnent envie de devenir vigneron. Guilhem a cette modestie des hommes qui font un métier d’apprentissage et lui fait dire ces mots en guise de conclusion : « Je fais le vin qui vient. Je fais avec les vignes que j’ai et, d’une année sur l’autre, c’est différent. »

Château l’Euzière : Une pépite en AOC Côteaux du Languedoc Pic Saint Loup

 

Château l’Euzière

Au nord de la cité de Montpellier, une montagne du nom de Pic Saint Loup s’érige fièrement. Elle abrite, tout autour, le terroir de l’appellation AOC Coteaux du Languedoc Pic Saint Loup, perchée aux environs de 150 m d’altitude, sur un sol de calcaire, de marnes et d’éboulis. On y rencontre une cinquantaine de domaines, de plus en plus réputés, travaillant sur une base de trois cépages : la syrah, le grenache et le mourvèdre. Le Château de l’Euzière fait partie de ces petites pépites, difficile à découvrir, car sans être caché, le domaine se fait très discret dans la rue principale du village. Au Château de l’Euzière, vous trouverez, Marcelle et Michel Causse, frère et sœur, qui perpétuent, pour la 4ème génération, le travail de la vigne sur le village de Fontanès.euziereseuziere logoLeurs bouteilles se reconnaissent facilement. Elles portent toutes cette même étiquette attirante et quelque peu mystérieuse, comme un dessin de Lune avec de grands bras et une comporte pleine de raisins. C’est Marcelle, qui un temps passée à l’école du Louvre, a su retrouver cette enluminure, tirée d’un abécédaire de l’abbaye de Cîteaux.L’appellation Pic Saint Loup se distingue par ce fameux Pic, 658 mètres imposants, qui toise l’Hortus, un autre relief appelé Causse.Ils forment comme une mâchoire de schiste qui tenaille la garrigue. Les hommes ont cultivé des rangs de vignes, ça et là, abrités derrière des chênes verts, du pin d’Alep et des arbousiers. La diversité ne se remarque pas et pourtant elle est nécessaire pour un vin d’expression du terroir.Les Escarboucles est une cuvée d’exception, d’un rouge rubis magnifique, aux parfums enchanteurs de garrigue.

Château l’Euzière : Une pépite en AOC Côteaux du Languedoc Pic Saint Loup

 

Château l’Euzière


Au nord de la cité de Montpellier, une montagne du nom de Pic Saint Loup s’érige fièrement. Elle abrite, tout autour, le terroir de l’appellation
AOC Coteaux du Languedoc Pic Saint Loup, perchée aux environs de 150 m d’altitude, sur un sol de calcaire, de marnes et d’éboulis. On y rencontre une cinquantaine de domaines, de plus en plus réputés, travaillant sur une base de trois cépages : la syrah, le grenache et le mourvèdre. Le Château de l’Euzière fait partie de ces petites pépites, difficile à découvrir, car sans être caché, le domaine se fait très discret dans la rue principale du village. Au Château de l’Euzière, vous trouverez, Marcelle et Michel Causse, frère et sœur, qui perpétuent, pour la 4ème génération, le travail de la vigne sur le village de Fontanès.
euzieres

euziere logo
Leurs bouteilles se reconnaissent facilement. Elles portent toutes cette même étiquette attirante et quelque peu mystérieuse, comme un dessin de Lune avec de grands bras et une comporte pleine de raisins. C’est Marcelle, qui un temps passée à l’école du Louvre, a su retrouver cette enluminure, tirée d’un abécédaire de l’abbaye de Cîteaux.

L’appellation Pic Saint Loup se distingue par ce fameux Pic, 658 mètres imposants, qui toise l’Hortus, un autre relief appelé Causse.Ils forment comme une mâchoire de schiste qui tenaille la garrigue. Les hommes ont cultivé des rangs de vignes, ça et là, abrités derrière des chênes verts, du pin d’Alep et des arbousiers. La diversité ne se remarque pas et pourtant elle est nécessaire pour un vin d’expression du terroir.

Les Escarboucles est une cuvée d’exception, d’un rouge rubis magnifique, aux parfums enchanteurs de garrigue.

Saint-Daumary : AOC Pic Saint Loup

julien chapel saint daumary

Au nord de la cité de Montpellier, l’appellation Pic Saint Loup se distingue par ce fameux Pic, 658 mètres imposants, qui toise l’Hortus, juste en face, un autre relief appelé Causse. Ils forment comme une mâchoire de schiste qui tenaille la garrigue. Le terroir de l’appellation encore appelée AOC Coteaux du Languedoc Pic Saint Loup, est perché aux environs de 150 m d’altitude, sur un sol de calcaire, de marnes et d’éboulis. On y rencontre une cinquantaine de domaines, de plus en plus réputés, travaillant sur une base de trois cépages : la syrah, le grenache et le mourvèdre.
Les hommes ont, depuis les romains, cultivés des rangs de vignes, ça et là, abrités derrière des chênes verts, du pin d’Alep et des arbousiers. La diversité ne se remarque pas et pourtant elle est nécessaire pour un vin d’expression du terroir.
L’altitude moyenne de 150 mètres permet à la vigne de ne pas trop souffrir de la chaleur l’été en profitant de la fraicheur des nuits. Les grappes viennent donc progressivement à maturité. La syrah amènera ses arômes de petits fruits rouges et noires comme la framboise ou le cassis. Le grenache, cépage roi de la méditerranée, apporte rondeur et richesse au vin.
Le Domaine de Saint -Daumary fait partie de ces petites pépites, difficile à découvrir, car sans être cachée, la propriété se fait très discrète dans le village de Valflaunès. Nous avons aimé le besoin que Julien Chapel a ressenti, du haut de ses 19 ans, en 1999, de relever le défi de vinifier lui-même sa récolte en reprenant l’exploitation familiale. Aujourd’hui, il accumule déjà 8 vinifications réussies et remarquées sous appellation. Julien est un homme simple. Il se concentre sur le travail des vignes et celui de la cave. Le reste est une question d’opportunité. Il est à l’image de cette nouvelle génération de vignerons, passionné, accueillant, soucieux de faire parler le meilleur de son terroir

 

voila le printemps

Nous avons adoré sa cuvée “Voilà le Printemps” tout en fraicheur en bouche soulignée par des arômes de petits fruits rouges et d’épices. Vin idéal par beau temps, sur une terrasse, pour accompagner un barbecue ou une salade.

Vin Bio : Les Chemins de Bassac en vignoble du Languedoc

C’est quoi le vin bio exactement :

« Travailler plus pour produire moins ! »

Petit rappel. Disposer du label AB sur son étiquette de vin c’est indiquer que le vin est issu de raisins de l’agriculture biologique et qu’il a été certifié par un organisme agréé. Il assure que le vigneron n’a pas utilisé de produits chimiques de synthèse pour traiter sa vigne. Par contre, il peut faire ce qu’il veut en cave. Sachez-le ! C’est pourquoi certains s’orientent davantage vers la Bio-dynamie qui peut être elle aussi certifiée, et, les vins naturels sans rechercher ou afficher une quelconque certification.

isabelle ducellier

Les chemins de Bassac incarne ces domaines totalement engagés dans la voix du vin bio. Le logo AB est particulièrement bien intégré dans leurs étiquettes et il devient un gage de qualité.
Isabelle & Rémi Ducellier se partagent les taches. Isabelle se plait à la commercialisation tandis que Rémi, plus discret sans doute, s’active à la cave et à la vigne. Cela ne l’empêche pas d’être le créateur de tous les visuels présents sur les étiquettes. Une forte créativité que l’on retrouve ainsi tout à la fois dans le contenant que dans le contenu.
Une belle gamme diversifiée de 6 vins avec une première cuvée « Isa » qui se décline dans les 3 couleurs, qui ont en commun fraîcheur et élégance
En plein coeur du terroir du Languedoc, ce domaine a la particularité d’assembler des cépages typiquement méditerranéen (Mourvèdre, Grenache) avec des cépages plus lointains comme le Pinot et le Cabernet.

camille leonie chemins de bassac isa chemins de bassac

Nous avons particulièrement apprécié la minéralité du Pinot noir 2007, très étonnant sur un terroir comme celui des Côtes de Thongue. Nous vous conseillons également, en blanc, la cuvée Gineste, 100% Roussanne, qui jouit d’un élevage en fût pour une expression opulente du cépage. Le caveau est originalement situé au-dessus des cuves, et articulé autour d’un vieux meuble de coiffeur chiné chez un antiquaire de Pézenas.

chemins de bassac