Boire avec Modération : visuel et communication de la filière vin

L’association « Vin et Société » a établi une série de visuel afin de promouvoir, sur les lieux de consommation du vin, la modération ! Plutôt que de subir, les professionnels de la filière préfèrent agir et proposer des initiatives en matière de communication.
Petit florilège du coup de jeune sur la « com » :

 

L’association « Vin et Société » réunit l’ensemble des organismes professionnels nationaux de la filière, à savoir :

• pour la production :
la CCVF (Confédération des Coopératives Vinicoles de France), la CFVDP (Confédération Française des Vins de Pays), la CNAOC (Confédération Nationale des Producteurs de Vins et Eaux-de-Vie de Vin à Appellations d’Origine Contrôlées) et les VIF (Vignerons Indépendants de France)

• pour le négoce :
L’AGEV (Association généraledes entreprises vinicoles)

• pour les interprofessions :
l’ANIVIT (Association Nationale Interprofessionnelle des Vins de Table et des Vins de Pays) et le CNIV (Comité National des Interprofessions des Vins à appellation d’origine).

• Présidente :
Marie-Christine TARBY-MAIRE,
Vice-président : Xavier CARREAU,
Directrice : Delphine BLANC

Source : Vin et Société

Quelle est la marque de vin français la plus vendue au monde ?

Pour répondre à cette question, d’abord quelques indices :

Elle appartient à un groupe fondé en 1979, qui est devenu un des tous premiers négociant français d’alcools et de vins au Monde.
Il est aujourd’hui le 1er vinificateur privé de France.
Il emploie plus de 1400 personnes dans 16 sociétés.
Son chiffre d’affaires annuel en 2007 est de 680 millions d’euros, dont 70 % à l’exportation.
L’un de ses principaux sites de production peut embouteiller jusqu’à 1 000 000 de bouteilles par jour.

Vous ne voyez pas ?

Pourtant ce groupe français a développé une stratégie de conquête très précise, mise au point autour de 4 axes principaux :

Technique : maitriser la vinification des vins soi-même de la vigne au verre.

Logistique : assurer sa propre logistique en choisissant ses implantations en des lieux stratégiques pour un transport multimodal adéquat et une forte présence européenne.

Coopératif : conclure des partenariats solides et à grandes échelles avec des structures de production de vin pour garantir un top niveau qualitatif et une traçabilité indispensable pour la vente en hyper et super marché au niveau mondial.

Vente : s’assurer d’une démarche marketing vin spécialisée et pragmatique avec la création d’une marque forte, identitaire, personnalisée, humanisée dans un souci de différence et de reconnaissance.

Ce groupe s’appelle GCF, les Grands Chais de France :

logo grands chais de france

et la marque qu’il exploite avec un tel succès : J.P. Chenet. Vous l’avez forcément déjà vu en rayon avec cette bouteille toute biscornue :

jpchenet rose

 

Comme nous le rappelle le groupe GCF, « la France est le premier pays producteur de vin dans le monde avec une région, le Languedoc-Roussillon, qui a réussi, par son ensoleillement unique, à rejoindre l’élite des vignobles français. Dans cette région, J.P. Chenet a rencontré le succès en 1984 en lançant sa bouteille hors du commun, preuve d’une ouverture d’esprit et d’une innovation débordante. Depuis ce jour, J.P. Chenet sélectionne les raisins issus des meilleurs terroirs de cette région pour produire des vins à l’équilibre parfait dont la réputation s’étend aujourd’hui à plus de 140 pays. »

J.P. Chenet est la marque de vin français la plus vendue au monde.Pour fêter cette bonne nouvelle, un jeu concours est organisé sur le site www.jpchenet.com avec à la clé quelques cadeaux intéressants. Il vous faudra bien entendu faire part de vos coordonnées qui seront utiles pour vous communiquer quelques messages publicitaires par la suite. Le b…à ba du jeu concours à la papa !
Ce que je ne comprends pas c’est pourquoi cette campagne se déroule sur le marché français. Pourquoi nous faire savoir, à nous français, que « de Sydney à Hong Kong en passant par Tahiti, le voyage se veut international et cette campagne exalte les vins et leur confère une image de rencontre, de rêve et de partage. »
Apparemment, un gros travail sur l’image du produit a été réalisé en amont afin de réhausser qualitativement la marque sur le marché français. On nous parle ainsi d’une marque « tendance » et « élégante » avec des codes couleurs tranchés et vifs.
L’objectif semble de toucher une clientèle plus jeune, plus féminine, très certainement citadine et de renforcer ses parts de marché en France !
C’est une bonne idée, n’est-ce pas, revenir en France, en pleine forme, en se payant un lifting, fort de ses conquêtes mondiales et de sa place de numéro un !!! Une bonne nouvelle pour notre balance commerciale qu’il ne faudrait pas oublier en ces temps de crise et de durcissement des mouvements anti-alcool.

Les Côtes de Bourg, un (v)infidèle du Bordeaux

Les agences de création ont des idées étonnantes que des syndicats viticoles sont prêts à entendre. Encore un bel exemple pour comprendre pourquoi nous allons retrouver ce chien sur des bouteilles. Un seul mot d’ordre : se différencier !!!

La démarche marketing s’appuie sur un bloc marque solide et novateur :
Aisément déclinable sur tous les supports de promotion et sur les bouteilles de Côtes de Bourg.
– Un signal visuel fort, mémorisable et rassembleur
– Un signal visuel inscrit dans son époque par la lisibilité de ses codes
– Une typographie puissante, moderne, capitalisant sur « Bourg »
– L’appartenance au terroir de Bordeaux
– Une couleur actuelle
– L’accent circonflexe courbe : un signe graphique unifiant, signifiant « Côtes », impactant et attribuable : UNE SIGNATURE VISUELLE.

Ce chien incarne l’image des côtes de bourg, jeunes et décalés, solution semble-t-il pour se démarquer de l’imposante appellation des Bordeaux. Il porte même un nom : Bob !!!
Didier Gontier, directeur du Syndicat Viticole affirme : « nous avons voulu tout à la fois capitaliser sur le ton différent, revendicatif et direct des Côtes de Bourg, informer et rassurer avec un vrai bénéfice consommateur ; dire tout simplement la vérité sur nos vins et notre exigence de viticulteurs ».
Il faut oser le décalage, y aller franchement, pour revendiquer une communication très innovante déclinant la fidélité et la qualité et incarnant le dynamisme de l’appellation. Un logo qui symbolise à lui seul l’état d’esprit de l’ensemble des vignerons des Côtes de Bourg et les qualités des vins.
–  une communication originale
–  une image forte, impactante, mémorisable
–  un signe de reconnaissance riche de sens et d’affect.

Bob exprime, parait-il, les valeurs des Côtes de Bourg :
– La Fidélité, celle d’un chien qui revient toujours vers son maître
– La Nature, l’animal est naturel, voilà !!!
– La Vie, forcément ils n’ont pas choisi un chien mort (ouf !)
– L’Authenticité, mes doutes se confirment… quand on pense associer chien et vin sur une valeur d’authenticité ! j’ai du mal à comprendre…
– La Finesse olfactive, le flair du toutou ! Serait-il un bon dégustateur ?
– L’Indépendance, l’agence aurait-elle confondue avec un chat ?
– L’Affectivité, quand le toutou se rapproche du doudou
– La Liberté, comme dans la pub, le chien qui gambade dans la campagne
etc…

Finalement François Gaulon, de l’agence de création du même nom, nous donne le vrai symbole de ce fameux BOB : « notre objectif : un visuel fort, mémorisable et rassembleur, utilisable sur tous les supports, inscrit dans son époque ».
C’est exactement à celà que je pensais, Bob est un visuel fort car il est en total décalage avec les codes du vin. On s’en rappelera plus facilement, théoriquement, en espérant qu’il induit, en effet, des valeurs nouvelles de qualité, de partage et de différence.

A vous de le dire, en consommant… ou pas, les Côtes de Bourg ! 

Arrogant frog : Un vigneron français avec de l’humour et un brin de marketing

Arrogant frog paul mas domaine

Autant dire que Jean-Claude Mas est un vigneron hors norme !!!D’abord, à l’étranger, un peu partout sur les 5 continents, il est perçu comme un Français avec le sens de l’auto-dérision, ce qui semble relever d’une grande rareté.Ensuite, il a des idées un peu folles et une démarche marketing rigoureuse et efficace. Ce qui dans le monde du vin tient du miracle.Cet « humble winemaker » en profite pour mettre en valeur les vins du Languedoc et la diversité de son terroir méditerranéen.

gamme arrogant frog doamine paul mas

Ne vous détrompez pas ! Cette attitude ce n’est pas seulement d’avoir du culot. Un tel résultat se mérite !Le vin séduit au-delà de la bouteille et de l’image qu’elle véhicule aux consommateurs à travers le monde. Il est souple, soyeux, plaisant et facile à boire.

 

Arrogant Frog c’est l’histoire en mouvement du monde du vin vers une maitrise technologique dans un univers de tradition. Un exemple de ce qu’il est possible de faire pour vendre et conquérir des marchés dans plus de 30 pays.

Arrogant frog paul mas domaine logo

Arrogant frog : Un vigneron français avec de l’humour et un brin de marketing

Arrogant frog paul mas domaine

Autant dire que Jean-Claude Mas est un vigneron hors norme !!!
D’abord, à l’étranger, un peu partout sur les 5 continents, il est perçu comme un Français avec le sens de l’auto-dérision, ce qui semble relever d’une grande rareté.
Ensuite, il a des idées un peu folles et une démarche marketing rigoureuse et efficace. Ce qui dans le monde du vin tient du miracle.
Cet « humble winemaker » en profite pour mettre en valeur les vins du Languedoc et la diversité de son terroir méditerranéen.

gamme arrogant frog doamine paul mas

Ne vous détrompez pas ! Cette attitude ce n’est pas seulement d’avoir du culot. Un tel résultat se mérite !
Le vin séduit au-delà de la bouteille et de l’image qu’elle véhicule aux consommateurs à travers le monde. Il est souple, soyeux, plaisant et facile à boire.

 

Arrogant Frog c’est l’histoire en mouvement du monde du vin vers une maitrise technologique dans un univers de tradition. Un exemple de ce qu’il est possible de faire pour vendre et conquérir des marchés dans plus de 30 pays.

Arrogant frog paul mas domaine logo