J’aime à vous rappeler une des solutions proposées dans le film « Nos enfants nous accuseront », donnée par un scientifique, qui propose qu’au lieu de subventionner les agriculteurs européens, à hauteur de 9 Milliards d’euros, nous devrions financer le passage des restaurations collectives à une alimentation bio, ce qui aura pour impact direct de créer une demande et un marché pour les produits bio. De quoi donner un revenu immédiat et concret pour les agriculteurs, qui remplacerait les subventions pour ces mêmes agriculteurs ! C’est aussi simple que cela !

Alors j’aime à lire les conclusions du baromètre de l’Agence Bio qui devraient lever les freins que les élus se mettent eux-mêmes au passage à une restauration collective bio :

Comme en 2007, environ 1 enfant sur 4 (de 3 à 18 ans) qui mangeait au restaurant scolaire a déjà eu un repas avec des produits biologiques.
Et à nouveau, 78% des parents des enfants n’ayant jamais eu de repas avec des produits biologiques souhaiteraient que leurs enfants en aient. Le prix supplémentaire que l’on est prêt à payer pour ce type de repas est estimé à 6% en moyenne.
Chez les adultes, 42% des Français sont intéressés par des repas avec des produits biologiques au restaurant. Les actifs sont 38% à en souhaiter dans leur restaurant d’entreprise, et 32% dans les distributeurs automatiques sur le lieu de travail.

Pour information, des projections du film sont prévues à Barjac même les vendredi 13 Février (18 h 15 et 21) et samedi 14 Février (17 et 21 h) au cinéma « regain » suivi d’un débat après chaque projection et le jeudi 19 février à 20 h au cinéma des Vans avec aussi un débat à suivre et le samedi 21 février à Rosières (07). Les débats se feront en présence du maire de Barjac et d’un certain nombre d' »acteurs » du film. Profitez-en !

Categories: Actu

Leave a Reply