Le texte ci-dessous provient d’une newsletter reçue ce matin. C’est instructif sur l’efficacité des machines à vendanger. A mon avis, le plus grand danger de l’utilisation de ces grosses bêtes, c’est leur empatement sur la route… au détour d’un virage, ça surprend !

« Une hauteur de 12 bâtons secoue la vigne par un mouvement pendulaire très rapide ; de ce fait les baies et souvent des grappes entières tombent dans des paniers en téflon qui constituent une noria, acheminant la récolte sur le haut de la machine.

La vendange passe sous un gros aspirateur (car sous l’action des secousses quelques feuilles tombent et donc celles-ci doivent être évacuées) ; puis c’est l’action d’égrainage qui a lieu sur un tapis de maille.

Enfin les baies sont déposées dans 2 grosses trémies sur les cotés de la machine.

Une fois celles-ci pleines, nous les vidons dans la remorque du tracteur.

La vitesse d’exécution est d’une trentaine de tonnes de raisins cueillis par jour avec une qualité similaire à une récolte manuelle  soit l’équivalent de 40 vendangeurs !! »

 

Categories: Actu, Economie

Leave a Reply