Vous le savez tous ! C’est du vécu comme on dit ! La fameuse soirée, nuit, du Beaujolais, immuablement le 3ème jeudi du mois de Novembre, de chaque année, millésime après millésime, du surannée remis au goût du jour, à la même période, une même expérience que l’on redoute autant que l’on souhaite !
Faire la fête au Beaujolais. La belle affaire quand celui-ci nous ne le rend pas, jusqu’à l’écoeurement !

Alors on aura encore dans le discours, la parole des médias, ce fameux goût de banane, cet arôme de fruit rouge, et ce reportage sur des japonais en slip tremper les doigts, les pieds et plonger, dans une piscine de Beaujolais.

Mais voilà, ne peut-on pas vouloir faire la fête en se faisant plaisir, sans se ruiner, sans avoir mal à la tête, sans se raper la langue, sans se laver et délaver l’estomac ? Peut-on espérer boire du Beaujolais sans se bourrer la gueule ? Peut-on imaginer un lendemain durable, un vendredi divin, un souvenir au réveil d’une soirée, à roser les joues des jeunes filles en leur disant des mots d’amour, un simple verre à la main, porté aux lèvres échangées, sans avoir l’air et le soufle d’un ivrogne ? 
Une utopie de plus ? NON !
Il est des beaujolais comme du vin en général, du bon et du mauvais ! Ouvrez-vous à la curiosité et vous apprendrez à déguster du bojo, du popu, l’air de rien, vraiment fruité, gouleyant c’est à dire frais et léger !
Il est des beaujolais comme des vins, ils sont pluriels, divers, différents. Il suffit de se jetter dans la marmitte : nouveau, cru, village. Il y a de quoi y passer une vie, une passion, un bon moment, à découvrir ceux qui le font, à arpenter les vignes, à reconnaitre le Morgon, le Moulin à Vent et les autres.
Il est des beaujolais comme des belles choses. Il y a la première impression, la première rencontre, la facade et l’arrière-cour, le gros des troupes et l’intime. Il faut pour savoir, pour comprendre, pour aimer, pour en parler, en boire, se donner le temps, sur place, sur ce terroir, donner de soi pour recevoir !

Vous le savez ou pas ! Le Beaujolais est un vin vivant. Faites le savoir ! Quelque soit le jour !

Categories: Actu, Vignerons

Leave a Reply