Les concours de vins se multiplient. Plusieurs apparaissent naturellement sur la tendance féminine, comme ici avec Féminalise.
Belle prouesse de la part de l’organisateur Didier Martin de réunir ainsi 250 dégustatrices, pour juger pas moins de 1750 échantillons de 700 producteurs différents issus de toute la France. Du coup, je n’ai pas pu y participer, à moins de me travestir. Quelque peu habitué à l’exercice, ce concours me semble intéressant également par la disposition des tables et sa méthodologie. Au lieu de déguster de concert entre jurés, ici, ces dames réunies par deux sur une même table, comme dans une grande salle de classe, ne goûtent pas le même vin que leur voisine. Impossible donc d’influencer la découverte à l’aveugle des vins. Il est vrai que souvent, une ambiance propre à chaque table s’installe dans les concours, menée par le chef de table ou par celui qui a le plus de volubilité. Ca peut jouer sur la note et l’impression que nous laisse le vin.  Très bel exercice donc  !

salle dégustation concours féminalise

Cette année, le concours a été présidé par Laetitia Bléger, Miss France 2004, fille de vigneron récoltant implanté en Alsace. Elle connait son sujet et n’a pas été invitée pour jouer la potiche.
Quand le charme accompagne le vin …:

Laetitia bleger miss france 2004 feminalise

Crédit Photo : site internet de Féminalise

Categories: Vinologie

One Response so far.

  1. […] ! Allez savoir pourquoi ! Petit rappel : Laetitia a été la présidente du 2ème concours Féminalise. Concours organisé en Avril avec exclusivement des femmes dans le jury, soit 250 dégustatrices. […]

Leave a Reply