La guerre AOC Vin Naturel

Posted by olivier lebaron 0 Comment

inao logo

La dernière mésaventure médiatisée d’un refus d’agrément de l’INAO relance l’affrontement entre ceux qui suivent la ligne de la norme, du parti, et ceux qui prennent des chemins détournés, les originaux, les emmerdeurs.
Le monde du vin dans la tourmente s’éclabousse un peu plus d’agitations inutiles. Une crise économique provoque forcément des tensions. Les liens se resserrent autour d’une force centrale, rassurante, mobilisatrice, une sorte de rouleau compresseur qui écraserait devant lui la menace d’une faillite du système. La France en créant son système d’AOC, au début du siècle dernier, avait trouvé là, déjà, car l’histoire se répète, un moyen judicieux de segmenter l’offre de vin et de donner une lecture qualitative du vin accessible pour les consommateurs. L’INAO, l’Institut National de l’Origine et de la Qualité a fait évoluer les AOC pour un renforcement du contrôle et des agréments. Il faut se séparer des brebis galeuses qui tirent vers le bas les AOC. Soit!

logo aoc

Le jury doit principalement établir un examen organoleptique qui a pour finalité la vérification de l’appartenance du vin à la famille de l’AOC afin de répondre à cette simple question : “le vin appartient-il à cette AOC ?” Bien évidemment, d’un côté, on espère que cela supprime les vins médiocres mais d’un autre côté cela risque d’exclure les originaux. En conséquence, on observe les premiers dégats, peut-être plus ou moins attendus, avec le rejet de vignerons réputés, appréciés à l’export.
Ainsi Jean-Paul Brun, propriétaire du domaine Les Terres dorées dans le Beaujolais, s’est vu refusé tout une cuvée pour défaut organoleptique constaté incompatible avec l’AOC Beaujolais. Comme par hasard, c’est un vin naturel, en pleine terre beaujoloise, qui cartonne à l’étranger…
Il y en a d’autres comme lui qui suscite soit l’incompréhension soit la jalousie. Tout ceci n’est qu’un phénomène “naturel” qui finira bien par s’auto-réguler. On verra qui prendra le pouvoir ou si le pouvoir change de camp. De les toutes façons, c’est le marché qui fera sa sélection, c’est à dire, nous tous, buveurs de vins.

Categories: Actu, Vinologie

No Responses so far.

  1. Claude L. dit :

    La Chine…J’y edite un magazine depuis 2006…et un guide http://www.bordeaux-wines.frSur l’alliance cuisine chinoise et vins de Franceje projete l’edition d’un livre de reference pour 2010Jettez un oeil :http://cuisinechinoise-vinsdefrance.blogspot.com/Le 6 novembre prochain,je parraine une soiréé »Cuisine chinoise et vins de France »avec un grand chef chinois et des oenologuespour bien comprendre l’enjeu…la soiree sera decontractevenez !on va s »amuser…Claude LadaEditeur depuis 1990http://claude-lada.blogspot.com/

Leave a Reply