Considérée comme le plus grand marché au monde, la Chine fait rêver. En dix ans, de 1999 à 2009, la consommation de vin des Chinois a en effet bondi de 78 %. C’est dire si ils partaient de très loin. Les AOC du Languedoc, qui ont vu leurs ventes progresser de 46 % dans ce pays en 2008, jouent à fond la carte de l’empire du Milieu.

C’est pour internationaliser le lancement du millésime 2008 que deux dégustations ont été organisées en mars dernier à Shanghai par le Conseil Interprofessionnel des Vins du Languedoc (CIVL). L’objectif ? Séduire les professionnels, dont une cinquantaine d’importateurs et de distributeurs, à laquelle est venu se greffer le puissant groupe de presse chinois Betty’s Kitchen. Devenue le dixième pays à l’export des AOC du Languedoc, la Chine a de nombreux atouts, dont celui d’offrir le plus grand marché du monde. Bien que le vin soit pour l’heure réservé à une certaine classe sociale, sa population se montre friande de bons vins, surtout s’ils viennent de France. Ces deux dernières années, le marché s’orientait sur des vins d’entrée de gamme, autour de 1,50 € la bouteille. Mais un renversement de tendance s’est opéré au profit de vins compris entre 3 € et 6 €. « Entre les propriétés organoleptiques de nos vins, leur diversité et surtout leur incomparable rapport qualité-prix, les AOC du Languedoc ont de quoi faire leur place sur le marché chinois », indique Axel de Woillemont, le directeur du CIVL, présent à Shanghai pour la présentation du millésime 2008.

Source CIVL

Categories: Actu

Leave a Reply