Bordeaux fête le vin logo

Bordeaux fête le vin / gilles arroyo

Et pendant que le Languedoc se remet d’une manifestation dérapante, Bordeaux vous fait plaisir en vous faisant déguster ses crus et en dorant, un peu plus, son image. A ce qu’il parait, ils ne connaissent pas la crise…en tous les cas, ils vont vers l’avant, sachant que l’important pour vivre de la vigne, c’est de vendre son vin. Plus son image est valorisée et plus on le vendra aux meilleurs prix.

Comme l’a dit Olivier Rives, directeur de la Fédération régionale des coopératives agricoles du Languedoc pendant les dernières manifestations des viticulteurs à Montpellier : »On paie très cher l’absence totale depuis vingt ans d’investissements sur le marketing, la promotion, les forces de vente. On a mis le paquet dans le vignoble et la cuverie. Maintenant, on a des bons produits mais on ne sait pas les vendre ! »
Bel aveu d’impuissance que l’on aimerait résoudre, avec ardeur, Messieurs ! Si je peux vous aider, vous conseiller, n’hésitez pas, contactez-moi directement : blog@showviniste.fr. Vous savez, nous sommes quelques uns, implantés notamment dans la région, formés au marketing de la filière vin. Si vous ne connaissez pas, il y a par exemple le Master Commerce des Vins de Montpellier .

En attendant, venez fêter le vin à Bordeaux, 4 jours de festivités du 26 au 29 Juin 2008 le long des quais sublimement restaurés et où flâner prends désormais tout son sens. Il est fini le temps où il y avait 8 voies pour les voitures. Les façades ont perdu leur noir habit de pollution, des plantes courent aux côtés des rails du tramway. La vue sur le fleuve est idéale. La mairie a mis les moyens, elle aussi sur le marketing, confortant cette renommée mondiale sur le seul nom de Bordeaux.
Pour une meilleure idée de ce qui vous attend : Bordeaux Fête le Vin

Bordeaux fête le vin

Bordeaux Fete le Vin 2008 / jean bernard nadeau

Categories: Actu, Salons des vins

One Response so far.

  1. Franck Letord dit :

    Ils y viendront au marketing, ne vous inquiètez pas ! Ils y seront bien obligés par le marché ! L’usage de la force ne donnera rien si ce n’est quelques aides pour en finir dans la douleur! Il existe déjà des caves coopératives qui ont fait le premier pas et qui ne le regrettent pas. Il y a des viticulteurs dynamiques à l’esprit ouvert et qui comprennent qu’il faut faire appel à des forces de propositions telles que les vôtres.
    Je vous envoie quelques contacts sur votre email.
    Cordialement

Leave a Reply