Vin, Internet et mobilité : la révolution avec ou sans vous ?

On peut vouloir écrire pour conseiller, apporter un éclairage sur un domaine que l’on pratique au quotidien sans pour autant imposer son point de vue.

J’ai toujours eu une attirance pour les nouvelles technologies et j’ai cette chance de penser qu’un ordinateur est mon ami, que si un programme ne fait pas ce que je veux c’est certainement que j’ai manqué quelque chose, que comme une langue étrangère, je parle et pense ce language du net. Rien de plus facile alors que d’apprendre et de suivre les évolutions d’Internet. Le plus compliqué c’est ça, suivre le mouvement des pionniers, de ceux qui inventent et développent pour mieux se servir des applications.

Bien entendu, certaines technologies m’échappent et m’apparaissent comme des corps étrangers, impalpables, qui me rebutent. Mais heureusement, je ne suis pas seul et ce travail en équipe facilite l’appréhension du monde en mouvement.

Donc me voilà l’auteur de cet ouvrage qui, je l’espère, est à l’image de ma manière d’aborder le monde.  J’ai voulu des phrases simples, un vocabulaire accessible, quelques chiffres sans forcer le trait, juste pour introduire chacun des chapitres, des idées pointues, quelques bons mots. Mon obsession à l’écriture : permettre à un professionnel du vin de comprendre ce monde en permanente évolution qu’est Internet et ce que l’on appelle la mobilité à travers les smartphones, lui donner des idées claires sur le sujet et un avis réaliste sur ce qu’il peut faire pour venir sur Internet, créer un blog, lancer son site etc…

Si vous souhaitez en savoir plus sur : « Vin, Internet et Mobilité : la révolution » Edition Féret

Bettane et Desseauve nous invitent à suivre leurs Tweets en Live depuis les Primeurs Bordeaux 2010

Moi ca m’épate ! Des Tweets en Live ! et à propos des primeurs de Bordeaux 2010 !

Profil Tweet Bettane & Desseauve

Profil Tweet Bettane & Desseauve

C’est la course non ? Qui communique ? Qui va dire quoi, sur qui, le premier ? Qui va nous dire si le Cheval Blanc lave plus blanc, si l’Angélus fait monter au ciel, si Pavie encore ou si les cabernets sont francs… que d’infos, que des mots, oui mais pour un enjeu, chacun le sien certainement ceux qui font les vins, ceux qui possèdent la parole, ceux qui tastent et publient, ceux qui vendent…

Si vous ne connaissez rien à cet évènement des primeurs, je ne sais même pas si ça vaut le coup de vous l’expliquer ! D’autres le font très bien. ils sont dedans ou l’ont été et savent donner leur avis.

Non, je m’arrête juste à cette invitation de Bettane et Desseauve reçu via Facebook. Pas pour me moquer ou railler qui que ce soit. Juste parce que le « Tweet en live » m’enivre par sa puissance d’évocation ! On peut tweeter (ou twitter , twister peut-être aussi mais plus tard dans la soirée sixtees), en Live, en direct quoi, sur le vif en somme, dans le feu de l’action, tout en crachant, mettant ces GRANDS BX sur le grill de son palais.

Pour ceux qui ne voit toujours pas de quoi on parle, c’est normal ! Je m’exprime par code. Facebook est un réseau social sur lequel on dit des choses à des gens qui vous lisent si ils veulent. Twitter est un autre réseau social pour faire la même chose mais en plus vite, en plus court, en plus mobile, d’où cette notion de « Live ».Bettane et Desseauve, se définissent ainsi « Michel Bettane et Thierry Desseauve sont deux journalistes et dégustateurs incontournables dans le monde du vin »; voilà comme ça maintenant vous savez à qui vous avez à faire ! et donc pour ne pas manquer les immanquables tweets de nos incontournables, faut être connecté !

C’est aussi une question d’envie et de libre arbitre de chacun. Vous n’êtes pas obligés de suivre le mouvement. Vous pouvez créer le votre. Vous pouvez l’ignorer. Vous pouvez vous en inspirer…

Et si vous êtiez connectés aux fameux Tweets en Live de Bettane et Desseauve, vous liriez par exemple ceci, (au lieu de me lire) :

on comprend vite que les +grands vins ne se jugent pas au poids, aux tanins, au bois, à la saveur mais aux sensations tactiles » message envoyé le 5 Avril 2011Comme vous pouvez le constater, on peut être incontournables et comprendre vite mais tardivement (me semble-t-il) certaines bases de la vie. Il manque un mot dans ce tweet live, c’est celui d’argent, de prix ! J’ajouterai ainsi « on comprend vite  que les + grands vins ne se jugent pas au poids, au prix, aux tanins, au bois, à la saveur mais aux sensations tactiles. » Vous remarquerez que j’ai enlevé le « #bdx2010 » parce que cette juste observation est valable quelque soit la région, du moment que c’est un vin.

Sauternes 2010? qualité comparable à 2001&2007 mais styles très différents.+d’acidité ds 2010 que 2007.+proche de 2001 que de 2007″ message envoyé le 5 Avril 2011Vous l’aurez compris. Y’a du vécu, de la mémoire, de l’expérience et du travail. C’est net !

Avec Olivier Poels. M’a assuré que les notes de la RVF ne seraient pas publiées sur leur site avant mi-avril. Une très bonne chose » message envoyé le 6 Avril 2011Bon ce message fait apparemment suite à un coup de gueule de Monsieur Bettane au sujet des Primeurs et de leur exclusivité. C’est à lire sur le site de vitisphere où il a dit par exemple : « Qu’est ce que ça veut dire avoir le scoop ? Si on commence à faire goûter dès le 15 mars, les primeurs n’ont plus de sens. C’est la course, la foire d’empoigne de ceux qui veulent donner les infos en premier. Le privilège donné à des Américains pousse les autres journaux à vouloir faire pareil. »

Dans cette interview on peut lire aussi cette affirmation de Michel Bettane : « Le problème est la vente des primeurs, qui se fait un mois après la dégustation, dès avril – mai alors que le vin a à peine 6 mois. Ce qui est pour moi un scandale. On aurait dû attendre Noël ou janvier, juste avant la mise en bouteille. Quand le vin a un équilibre. Par exemple, le millésime 2010 devrait être proposé en janvier 2012. Les primeurs c’est stupide. Ils auraient dû être toujours réservés aux professionnels. C’est juste fait pour permettre au producteur de monter le prix.Cette année je participe quand même, mais je les boycotte l’année prochaine si ça continue dans ce sens. »

Voilà, si vous n’avez rien compris, je vous le répète, c’est parce que je ne fais pas d’efforts pour vous expliquer : c’est technique, viral, vital, complexe et bien trop sérieux pour ma part.

Vinexpo Bordeaux :“Fair”le tour du monde du vin en 5 jours

marketers by vinexpo bordeaux 2009

Vinexpo Bordeaux c’est The Wine Fair avec 2 400 exposants de 48 pays qui accueille cette année pour sa 15ème édition, cinq nouveaux pays : la Suède, la Biélorussie, l’Egypte, l’Ile Maurice et le Brésil. Comme le souligne, Xavier de Eizaguirre, président de Vinexpo,  « Etre présent à Vinexpo c’est être là où il faut, au bon moment. Nous avons tout mis en oeuvre pour que la 15ème édition du salon soit un succès : une offre mondiale présentée aux acheteurs professionnels de tous les circuits et tous les pays, une solide organisation logistique, un environnement agréable pour offrir des conditions de travail optimales. »

L’optimisme d’avant salon est de rigueur et il semble bien que les acteurs du marché souhaitent être présents et actifs avec notamment la présence de 20 régions de production.

En plein coeur de Vinexpo, à l’endroit du Palais des congrés, vous retrouverez le Hall Marketers, destinés aux dernières innovations et solutions pour la vente au consommateur des vins et spiritueux,  directement relié aux différents halls du Parc des Expositions par la passerelle flottante. Sur 3 000 m2 d’exposition, fabricants ou distributeurs de PLV, d’accessoires, de supports promotionnels ou encore agences de communication, prestataires dans le domaine de la formation et du consulting, présenteront leurs produits et rencontreront les professionnels du vin et des spiritueux.

Vinexpo ce sont aussi plusieurs conférences, nous en reparlerons, des soirées off et un sacré outil de mesure de tension ou détente du marché mondial du vin.

Vinexpo Bordeaux : « Fair » le tour du monde du vin en 5 jours

marketers by vinexpo bordeaux 2009

Vinexpo Bordeaux c’est The Wine Fair avec 2 400 exposants de 48 pays qui accueille cette année pour sa 15ème édition, cinq nouveaux pays : la Suède, la Biélorussie, l’Egypte, l’Ile Maurice et le Brésil. Comme le souligne, Xavier de Eizaguirre, président de Vinexpo,  « Etre présent à Vinexpo c’est être là où il faut, au bon moment. Nous avons tout mis en oeuvre pour que la 15ème édition du salon soit un succès : une offre mondiale présentée aux acheteurs professionnels de tous les circuits et tous les pays, une solide organisation logistique, un environnement agréable pour offrir des conditions de travail optimales. »

L’optimisme d’avant salon est de rigueur et il semble bien que les acteurs du marché souhaitent être présents et actifs avec notamment la présence de 20 régions de production.

En plein coeur de Vinexpo, à l’endroit du Palais des congrés, vous retrouverez le Hall Marketers, destinés aux dernières innovations et solutions pour la vente au consommateur des vins et spiritueux,  directement relié aux différents halls du Parc des Expositions par la passerelle flottante. Sur 3 000 m2 d’exposition, fabricants ou distributeurs de PLV, d’accessoires, de supports promotionnels ou encore agences de communication, prestataires dans le domaine de la formation et du consulting, présenteront leurs produits et rencontreront les professionnels du vin et des spiritueux.

Vinexpo ce sont aussi plusieurs conférences, nous en reparlerons, des soirées off et un sacré outil de mesure de tension ou détente du marché mondial du vin.

Vinisud 2008 : Des raisins d’espérer !

logo vinisud 2008

Plusieurs bonnes nouvelles s’enchainent en ce moment sur le monde du vin.

La participation au dernier salon professionnel des vins de la Méditerranée le confirme. L’engouement pour les vins du sud est réelle de la part des acheteurs du monde entier. Avec pas moins de 1 633 exposants, le salon a attiré 32 660 visiteurs en 3 jours avec la présence remarquée de professionnels de toute la filière vin opérants sur des marchés asiatiques, américains, mexicains, brésiliens et européens. En tout, les 9 245 visiteurs étrangers représentent 28% des entrées.

Un tel succès pour Vinisud nous conforte à penser que les vins méditerranéens gagnent encore en notoriété et en qualité. Il y aura très certainement comme un retour aux sources. Le consommateur, une fois éclairé, comprendra que le vin s’enrichit de toute son histoire, commencée ici avec celle de la vigne !

Tonneau tricolor vinisud 2008

Vinisud 2008 : Des raisins d’espérer !

logo vinisud 2008

Plusieurs bonnes nouvelles s’enchainent en ce moment sur le monde du vin.

La participation au dernier salon professionnel des vins de la Méditerranée le confirme. L’engouement pour les vins du sud est réelle de la part des acheteurs du monde entier. Avec pas moins de 1 633 exposants, le salon a attiré 32 660 visiteurs en 3 jours avec la présence remarquée de professionnels de toute la filière vin opérants sur des marchés asiatiques, américains, mexicains, brésiliens et européens. En tout, les 9 245 visiteurs étrangers représentent 28% des entrées.

Un tel succès pour Vinisud nous conforte à penser que les vins méditerranéens gagnent encore en notoriété et en qualité. Il y aura très certainement comme un retour aux sources. Le consommateur, une fois éclairé, comprendra que le vin s’enrichit de toute son histoire, commencée ici avec celle de la vigne !

Tonneau tricolor vinisud 2008