Mas Conscience, un sacré domaine en terroir Languedoc Terrasses du Larzac.

La conscience !

gamme du mas conscience

On pourrait se dire que d’appeler son domaine le Mas Conscience s’est faire beaucoup de cas de son existence. Mais quoi, la vigne serait un élément qui porterait l’âme des hommes autant que celle de la terre, une empreinte du temps, une trace de vie.

Mas Conscience, un nom qui intrigue, un nom qui attire. A l’origine, le nom donné à un récipient dans lequel les moines de Saint Guilhem le Désert recevaient les offrandes des pauvres gens qui, par le geste, se la donner bonne ! D’où le logo du Mas.

Un nom qui désigne également un acte volontaire que Geneviève et Laurent Vidal ont réalisé, il y a plus de 7 ans, en revenant ici, sur ce terroir des Terrasses du Larzac.Alors déjà bien installés au nord de Montpellier dans le vignoble du Pic Saint Loup, ils décident de changer de terroir et de venir à Saint Jean de Fos, dans ce village d’enfance, y reconstruire un domaine à partir de rien, de ce rien qui part en fumée aujourd’hui, qui s’arrache à coup de bulldozer, qui disparaît à coup de primes, comme les voitures bonnes pour la casse, de ce rien qu’on appelle la terre, la vigne !

mas concience

Bien né, le domaine se construit sur des bases solides, acquises par l’analyse et la réflexion, une expérience et un objectif clair : obtenir des vins avec une identité et de la profondeur en accord avec le terroir. Sur 12 ha de vignes, le sol se couvre de galets roulés dans les parcelles du bas, au plus près de l’Hérault, quand sur le haut, aux abords du village, la terre se compose d’argiles jaune et rouge, pour finir par des éboulis calcaire au pied de la colline.

laurent-vidal-mas-conscience-languedocLa méthodologie nous explique Laurent Vidal se base sur les principes de la biodynamie : « une plante équilibrée, un cépage bien adapté qui se nourrit du sol, sans apports . Trop vigoureuse, trop fournie, une plante aura tendance à accueillir davantage de maladies et de bactéries dans son feuillage. A l’inverse, une plante trop chétive ce n’est évidemment pas le top. »

Au démarrage de cette nouvelle installation, Geneviève et Laurent font appel à une « conscience » justement, Bernard Bellahssen, qui leur apprend à être plus sensible avec la terre, à tenter de la comprendre. Les traitements se font à base de tisane ou de purin, de la consoude pour stimuler la plante dans la chaleur de l’été, la nuit quand elle respire.

Dans la cave, même démarche, même recherche de l’équilibre, avec des cuves en béton brute pour la fermentation, adaptées à la vendange, puis des cuves tronconiques en bois ni trop grandes, ni trop petites, pour un élevage précis et ciblé en fonction des cépages, syrah et grenache.

Comme le conclut Laurent, « Aujourd’hui, avec cet outil de travail, j’ai peut-être changé, en passant des vins charpentés aux vins plus en dentelle. J’interviens moins en cave. Mes vins ont gagné en acidité, ils sont plus vifs, plus droits. Ca fait 20 ans de vinification et finalement, on invente rien ! On revient plutôt à ce qui se faisait avant. Je veux que mes vins soient sur le plaisir, la fraîcheur, la fleur. Surtout ne pas compliquer ! »

laurent-vidal-mas-conscience-montpeyroux-larzac

Geneviève et Laurent Vidal – 0467577742 – mas.conscience@wanadoo.frRoute de Montpeyroux 34150 Saint Jean de Fos

Domaine Saint Daumary, Julien Chapel, vigneron au Pic Saint Loup

Le Domaine Saint-Daumary fête ses 10 ans de cuvées sur le terroir de l’appellation Pic-Saint-Loup. 10 ans de discrétion, de travail quotidien et minutieux à la vigne, entamés à l’age de 19 ans par Julien Chapel, à l’époque le plus jeune vigneron du Languedoc-Roussillon.

Le Pic se voit de loin, depuis Montpellier, imposant ses 658 mètres de matière face au relief de l’Hortus, et  forment, à eux deux, une mâchoire de schiste qui tenaille la garrigue. Abrités derrière des chênes verts, des pins d’Alep et des arbousiers, la vigne compose un paysage composite et varié. La diversité ne se remarque pas et pourtant elle est nécessaire pour un vin d’expression du terroir.

Dans le village de Valflaunès, le repaire de Julien Chapel n’est signalé que par un panneau à l’entrée du domaine familiale. Passionné, accueillant, souriant, Julien reçoit les visiteurs dans sa cave, pleine à craquer de barriques posées sur la terre. Le temps a fait de lui un homme simple, occupé par ses vignes, accaparé par ses vins, distrait il y a peu par la naissance de son premier fils. Il aime la puissance de cette terre qui lui donne des vins charpentés et solaires. Plus la vigne est belle et plus son raisin fera ce vin plaisant, gourmand, fidèle du Pic Saint Loup. Il a, de surcroît, cette facilité, ou tout du moins le fait-il croire, de jouer avec les différentes facettes de son terroir et vinifie notamment les parcelles de son vignoble séparément.

Avec 20 ha de vignes composées principalement de Syrah, Grenache, Mourvèdre et Carignan, il élabore des cuvées remarquées comme ce « Voilà le Printemps » tout en fraicheur en bouche, soulignée par des arômes de petits fruits rouges et d’épices. Vin idéal par beau temps, sur une terrasse, pour accompagner un barbecue ou une salade qui s’évapore l’été venu. Il y aussi , plus connue, sa cuvée « Troisième mi-Temps« , pas forcément réservée aux joueurs de rugby mais surtout aux amateurs de bonnes tables. Un vin tout en gourmandise avec des notes de fruits noirs et des arômes de garrigue.

Domaine Saint Daumary
Rue des Micocouliers
34270 Valflaunès
Tel. : 04 67 55 21 94
julien.chapel@orange.fr

La bonne pioche de Pierre Clavel dans le vignoble du Pic Saint Loup

clavel pic saint loup

Le vin n’est pas qu’un liquide dans une bouteille qui remplit un verre et plus tard glisse sur un palais curieux, attentif ou assoiffé. Il est aussi un visage avenant, un sourire sans contrainte, un regard mutin, amusé, en l’occurrence, un vigneron, Pierre Clavel.

Et pourtant, on en connaît des renfrognés, des raleurs, des aigris, des tristes, des éteints. Et il y a de quoi, tant ce métier souffre des sautes d’humeur de ce monde.

Le père, Jean Clavel, en parle ici, sur son blog. Comme quoi, on peut être en province, papy, d’un certain age quoi !, vigneron à la retraite, si ca existe, et pourtant en plein dans son temps pour nous parler de notre histoire et nous amener à un recul essentiel pour apprécier les choses, la bousculade du monde.

Le domaine a tendu les mains dernièrement dans le vignoble du pic saint loup pour y produire une cuvée délicieuse : La bonne pioche. Ce sont des vignes en fermage à Saint-Jean de Cuculles.A la question anodine mais pourquoi vous donnez ce nom en l’occurrence celui de « Marteau » à une de ses cuvées, Pierre Clavel répond :  » C’est le nom du lieu-dit, c’est historique depuis l’age de fer ! » (?)

Vous en saurez plus sur le site du domaine Clavel.

VinoManiac.tv de passage au mas foulaquier en pic saint loup, languedoc

Sébastien souffre de la chaleur du sud et explique avec application la fraîcheur des vins du Mas Foulaquier, domaine à découvrir en terroir de Languedoc, au nord de Montpellier dans l’aire d’appellation Pic Saint Loup !C’est en anglais mais c’est assez accessible pour ceux qui se débrouillent in english et puis c’est éducatif tout comme c’est divertissant.[viddler id-3f5bb8d8 h-288 w-437]

Les balades vigneronnes en terroir de Pézenas

Suivant l’essor du mouvement de fond que l’on nomme d’une façon un peu technique « l’oenotourisme », les balades vigneronnes deviennent l’évènement tendance des vignobles.

Il faut dire que le succès est au rendez-vous pour les premières initiatives avec des chiffres de fréquentation en hausse. Ainsi, le récent Vignes Toquées dans les Costières de Nîmes, même sous la pluie, a attiré plus de 1200 participants à 48 euros l’inscription ! Ca donne des idées, forcément.

Tenez, par exemple, rien que sur le terroir de Pézenas, les balades s’enchainent pour le plus grand plaisir de tous les fondus de rencontres, de gastronomie et de vins. C’est vrai que si le prix peut paraitre élevé, il n’en reste pas moins que les prestations sont à la hauteur.

Je regrette tout de même que la balade à Pézenas soit maintenant devenu un repas champêtre assez loin de Pézenas. C’est bien dommage de ne pas savoir être ensemble (vignerons, office de tourisme, mairie…) pour organiser un évènement combinant le vin, l’histoire de la ville et les comédies de Molière. Comment ne pas comprendre cet intérêt et expliquer cet abandon alors que la ville montre ô combien toute l’année son dynamisme et son inventivité ? Molière dans tous ses éclats

nocturne vin pezenasLes rendez-vous sur l’agenda de terredevins.com :Les Vignes buissonnières du Pic Saint LoupCirculade Vigneronne en Terrasse de LarzacBalade Gourmande au domaine de l’ArjolleRepas Champêtre en Terroir de Pézenas

Vinisud 2010, des nouvelles frêches

Coup de folie en rhône

La crise marque encore de son empreinte une telle réunion du marché mondiale, rendant fébriles les participants à chaque temps morts, chaque vide dans une allée ou sur un stand. Pourtant pour beaucoup, Vinisud est un succès et au soir du dernier jour, j’en ai vu plus d’un fatigué, épuisé mais ravi.

J’ai aimé le dynamisme des vignerons du Rhône, doués pour mettre une sacrée ambiance, autour du batteur m’a t on dit de trust, à côté des femmes vignes rhône bien installées et ravissantes dans ce monde d’hommes !

Le Pic Saint Loup s’est distingué avec un atelier de dégustation et d’accords mets et vins, toujours autant courtisé avec de belles locomotives comme Clavel, Orliac etc…

empreinte vignerons pic saint loup

Les vignerons du Pic Saint Loup ont les mains dans le terroir, creusées, travaillées par le temps, et pourtant agiles, précises, délicates quand elles saisissent un verre et y versent du vin.

vignerons du pic saint loup

Le Languedoc a son président star, Môsieur Georges Frêche, qui s’emballe à l’approche des élections régionales, encouragés par ces Parisiens qui pensent qu’avoir un accent c’est ringard, tout juste bon pour s’amuser le temps d’un été. Il n’a pu s’enfrêcher de sortir son bon mot du jour : « Oui, je suis Sarkosiste, pas nicolas, mais carla ! »

Rhône Vignerons

On peut tout de même dénoncer l’absurdité d’un parking avec un accès unique, entrainant un bouchon de dingue, le soir, de plus d’une heure pour les exposants pour arriver à en sortir. Le parc expo étant en plus entouré de routes en travaux, barrées, qui laissera sans doute une très mauvaise réputation au salon pour les visiteurs étrangers.On rêve d’une organisation à l’allemande et des infrastructures de Prowein !!!

Château l’Euzière : Une pépite en AOC Côteaux du Languedoc Pic Saint Loup

 

Château l’Euzière

Au nord de la cité de Montpellier, une montagne du nom de Pic Saint Loup s’érige fièrement. Elle abrite, tout autour, le terroir de l’appellation AOC Coteaux du Languedoc Pic Saint Loup, perchée aux environs de 150 m d’altitude, sur un sol de calcaire, de marnes et d’éboulis. On y rencontre une cinquantaine de domaines, de plus en plus réputés, travaillant sur une base de trois cépages : la syrah, le grenache et le mourvèdre. Le Château de l’Euzière fait partie de ces petites pépites, difficile à découvrir, car sans être caché, le domaine se fait très discret dans la rue principale du village. Au Château de l’Euzière, vous trouverez, Marcelle et Michel Causse, frère et sœur, qui perpétuent, pour la 4ème génération, le travail de la vigne sur le village de Fontanès.euziereseuziere logoLeurs bouteilles se reconnaissent facilement. Elles portent toutes cette même étiquette attirante et quelque peu mystérieuse, comme un dessin de Lune avec de grands bras et une comporte pleine de raisins. C’est Marcelle, qui un temps passée à l’école du Louvre, a su retrouver cette enluminure, tirée d’un abécédaire de l’abbaye de Cîteaux.L’appellation Pic Saint Loup se distingue par ce fameux Pic, 658 mètres imposants, qui toise l’Hortus, un autre relief appelé Causse.Ils forment comme une mâchoire de schiste qui tenaille la garrigue. Les hommes ont cultivé des rangs de vignes, ça et là, abrités derrière des chênes verts, du pin d’Alep et des arbousiers. La diversité ne se remarque pas et pourtant elle est nécessaire pour un vin d’expression du terroir.Les Escarboucles est une cuvée d’exception, d’un rouge rubis magnifique, aux parfums enchanteurs de garrigue.

Château l’Euzière : Une pépite en AOC Côteaux du Languedoc Pic Saint Loup

 

Château l’Euzière


Au nord de la cité de Montpellier, une montagne du nom de Pic Saint Loup s’érige fièrement. Elle abrite, tout autour, le terroir de l’appellation
AOC Coteaux du Languedoc Pic Saint Loup, perchée aux environs de 150 m d’altitude, sur un sol de calcaire, de marnes et d’éboulis. On y rencontre une cinquantaine de domaines, de plus en plus réputés, travaillant sur une base de trois cépages : la syrah, le grenache et le mourvèdre. Le Château de l’Euzière fait partie de ces petites pépites, difficile à découvrir, car sans être caché, le domaine se fait très discret dans la rue principale du village. Au Château de l’Euzière, vous trouverez, Marcelle et Michel Causse, frère et sœur, qui perpétuent, pour la 4ème génération, le travail de la vigne sur le village de Fontanès.
euzieres

euziere logo
Leurs bouteilles se reconnaissent facilement. Elles portent toutes cette même étiquette attirante et quelque peu mystérieuse, comme un dessin de Lune avec de grands bras et une comporte pleine de raisins. C’est Marcelle, qui un temps passée à l’école du Louvre, a su retrouver cette enluminure, tirée d’un abécédaire de l’abbaye de Cîteaux.

L’appellation Pic Saint Loup se distingue par ce fameux Pic, 658 mètres imposants, qui toise l’Hortus, un autre relief appelé Causse.Ils forment comme une mâchoire de schiste qui tenaille la garrigue. Les hommes ont cultivé des rangs de vignes, ça et là, abrités derrière des chênes verts, du pin d’Alep et des arbousiers. La diversité ne se remarque pas et pourtant elle est nécessaire pour un vin d’expression du terroir.

Les Escarboucles est une cuvée d’exception, d’un rouge rubis magnifique, aux parfums enchanteurs de garrigue.

Saint-Daumary : AOC Pic Saint Loup

julien chapel saint daumary

Au nord de la cité de Montpellier, l’appellation Pic Saint Loup se distingue par ce fameux Pic, 658 mètres imposants, qui toise l’Hortus, juste en face, un autre relief appelé Causse. Ils forment comme une mâchoire de schiste qui tenaille la garrigue. Le terroir de l’appellation encore appelée AOC Coteaux du Languedoc Pic Saint Loup, est perché aux environs de 150 m d’altitude, sur un sol de calcaire, de marnes et d’éboulis. On y rencontre une cinquantaine de domaines, de plus en plus réputés, travaillant sur une base de trois cépages : la syrah, le grenache et le mourvèdre.
Les hommes ont, depuis les romains, cultivés des rangs de vignes, ça et là, abrités derrière des chênes verts, du pin d’Alep et des arbousiers. La diversité ne se remarque pas et pourtant elle est nécessaire pour un vin d’expression du terroir.
L’altitude moyenne de 150 mètres permet à la vigne de ne pas trop souffrir de la chaleur l’été en profitant de la fraicheur des nuits. Les grappes viennent donc progressivement à maturité. La syrah amènera ses arômes de petits fruits rouges et noires comme la framboise ou le cassis. Le grenache, cépage roi de la méditerranée, apporte rondeur et richesse au vin.
Le Domaine de Saint -Daumary fait partie de ces petites pépites, difficile à découvrir, car sans être cachée, la propriété se fait très discrète dans le village de Valflaunès. Nous avons aimé le besoin que Julien Chapel a ressenti, du haut de ses 19 ans, en 1999, de relever le défi de vinifier lui-même sa récolte en reprenant l’exploitation familiale. Aujourd’hui, il accumule déjà 8 vinifications réussies et remarquées sous appellation. Julien est un homme simple. Il se concentre sur le travail des vignes et celui de la cave. Le reste est une question d’opportunité. Il est à l’image de cette nouvelle génération de vignerons, passionné, accueillant, soucieux de faire parler le meilleur de son terroir

 

voila le printemps

Nous avons adoré sa cuvée “Voilà le Printemps” tout en fraicheur en bouche soulignée par des arômes de petits fruits rouges et d’épices. Vin idéal par beau temps, sur une terrasse, pour accompagner un barbecue ou une salade.